Rendez-vous sur Hellocoton !

Je reviens aujourd’hui avec un nouvel article sur la Thaïlande. J’ai tellement d’informations à partager avec vous, qu’il me semblait indispensable de réaliser plusieurs articles. Avec celui-ci je vais partager mon avis sur l’Elephant Nature Park.

Vous le savez j’adore les animaux, j’ai un amour inconditionnel pour les petites et les grosses bêtes. Lorsque nous avons pris nos billets d’avions pour la Thailande, je voulais absolument voir les éléphants et faire découvrir ça à mon brun. J’ai déjà eu la chance de les rencontrer en Indonésie et en Tanzanie mais jamais de cette façon là, jamais d’aussi près.

La Thaïlande et les éléphants.

Il faut savoir que la Thaïlande possède deux versions de la rencontre avec les éléphants: celle qui les protège et celle qui les exploitent sans que vous ayez toujours connaissance de la vérité. Je ne cherche pas à faire ma rabat joie mais juste à partager mon expérience et peut être (j’espère) vous faire ouvrir les yeux sur certaines pratiques.

La première catégorie: le ridding.

Vous avez surement déjà vu les balades à dos d’éléphants: ce sont les pires. Je comprends parfaitement que vous rêviez de monter dessus, c’est très beau et ça fait envie mais les animaux sont tellement malheureux, tellement maltraités. Ils baladent des personnes sur une nacelle qui pèse près de 500 kilos( voir plus) et ceci pendant de nombreuses heures par jour sous un soleil de plomb. Ils sont guidés par des petits pics, qui ressemblent à des tournevis. Ne croyez pas qu’ils font ça naturellement. Ce sont des pachydermes et ils ont souvent été enlevés tôt à leur mère, attachés, violentés pour être aptes à vous recevoir sur le dos. Je ne vais pas vous faire un rapport sur le sujet mais c’est quelque chose qui m’attriste profondément et je pense qu’il faut être sensibilisé à ce sujet, d’autant plus qu’il y a des cas de morts subites de ces animaux suite à ces pratiques.

Les sanctuaires.

La deuxième catégorie concerne les centres qui tentent de sauver les éléphants maltraités, aussi appelés sanctuaire. C’est vers ce type de centre que nous nous sommes tournés. Là encore il faut être vigilant, notamment à Chiang Mai qui regorge de centres de toutes sortes. Certains ne respectent vraiment pas les animaux, qui sont attachés par de grosses chaines. L’ONG World Animal Protection a dressé une liste des meilleurs endroits ceux qui respectent le plus les animaux, voici ceux de Thailande:

Boon lott Elephant, Burm and Emily’s Elephant Sanctuary, Elephant Haven, Elephant Nature Park, Global vision International Huay Pakoot project, Golden Triangle Asian Elephant Foundation, Mahouts Elephant Foundation.

Nous avons fait le choix d’aller à l’Elephant Nature Park et nous n’avons pas regretté notre choix. C’est un souvenir qui restera gravé. Ces centres ont pour vocation de sauver des éléphants des cirques, de l’exploitation touristique, ou encore du travail dans les bois (oui cela existe encore). Les éléphants sont souvent abimés, avec des marques de maltraitance sur le corps  et ils ont parfois conservés des reflexes de leur ancienne vie. Il faut du temps pour qu’ils retrouvent le bonheur d’être à l’état sauvage.

Notre expérience à l’Elephant Nature Park.

Nous avions pris le choix: « Freedom- single day« . Il existe plusieurs options sur le site. Celle-ci nous a séduit par le côté très nature, au milieu de la jungle avec la possibilité de nettoyer les animaux avec la boue de la rivière. Nous sommes partis à 8h de notre hôtel le matin pour rejoindre la jungle au nord de Chiang Mai. Nous avons fait environ une heure de route avant de s’arrêter pour prendre un pickup, notre véhicule ne permettant pas d’accéder à la zone. Cela vous donne une petite idée de la nature dans laquelle nous étions plongée. Nous avions pris avec nous de nombreux panier remplis de bananes et de courges afin de nourrir les éléphants, qui s’avèrent être de vrais goulues. C’est la première étape lorsque vous arrivez sur le lieu: les éléphants ont faim et il faut les nourrir. C’est aussi une façon de les aborder, car mine de rien ils sont imposants et ils peuvent impressionner. Nous étions un petit groupe d’une dizaine de personnes et pas plus. C’est aussi ça qui est important ce n’est pas du tourisme de masse, car il n’y a qu’un groupe par jour contrairement à d’autres centres où ils peuvent être plusieurs centaines par jour ( nous en avons vu sur la route le matin).

Après le repas des éléphants, nous nous sommes balader dans la jungle avec eux. L’occasion de les approcher de près, de faire des photos avec eux, mon brun à même eu le droit à « un gros smack », je crois que les éléphants aiment les barbus 🙂

On a pu découvrir qu’ils avaient une sacrée force, car ils adorent casser du bambou pour manger la fibre à l’intérieur. C’est marrant de voir des pattes aussi grosses réussir  à faire un détail comme celui-ci.

Le midi

 

Nous avons continué de marcher pour atteindre notre cabane pour nous restaurer le midi. C’était l’occasion de partager un moment privilégié avec notre guide Pepe qui nous a partagé ces conseils de cuisine. Nous avons vraiment bien mangé, avec de la papaye, du Pad Thaï, des fruits. Un repas idéal pour moi. C’était tellement bon. Il y avait un autre petit animal qui est venu nous tenir compagnie: un petit chiot de quelques mois, tellement docile et mignon, je l’aurais bien rapporté avec moi.

Le bain

Après ce moment de repos, nous sommes parties pour le bain de boue. J’ai pû faire pas mal de photos car j’ai peur de l’eau (c’est un autre problème), et je suis restée un peu en retrait pour laisser le brun profiter. Quel bonheur de voir son sourire jusqu’au oreilles, il était tellement heureux. Un spectacle juste parfait. Les éléphants adorent se rouler dans la terre rouge qui s’apparente à de la boue, puis ils se jettent dans la rivière. Notre groupe était aux anges, les éléphants jouaient à nous arroser avec leurs trompes, un moment inoubliable.

Après cette étape, nous sommes remontés un peu plus haut pour de nouveau nourrir les animaux. C’est qu’ils mangent ces petits. L’une des touristes, brésilienne, c’est vu attraper la jambe par l’un des éléphants, rien de mal, mais cela nous rappellent que ce sont des animaux sauvages et qu’il faut être vigilant.

La journée c’est peu à peu terminé et nous sommes repartis avec le petit chiot dans les bras. C’était la fin d’une superbe journée avec un retour à notre hôtel vers 17H.

Notre verdict.

Vous l’avez compris nous conservons un souvenir inoubliable de cette journée, ce cette rencontre improbable et si belle. Je retiens surtout le bonheur de voir des animaux heureux et ça c’est l’essentiel. Je pense que cette façon de faire du tourisme est belle et je vous invite, si vous en avez l’occasion à passer des journées comme celle-ci. On remercie vraiment notre guide de cette journée Pepe, qui était formidable et vraiment très présent pour nous répondre, nous accompagner et partager avec nous.

J’espère que ce second article vous aura plu et qu’il vous aura une fois de plus donné envie de voyager. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.

X.O.X.O

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Thailande: Elelphant nature park”

  1. C’est génial d’avoir ton retour d’expérience pour ce sanctuaire 🙂 j’avais vu des reportages sur les balades à dos d’elephants et comment ils sont maltraités… les pauvres.. heureusement j’ai l’impression qu’ils y a de plus en plus de parcs comme celui ci pour récupérer et soigner les éléphants 🙂 ça devait être une expérience magnifique !

  2. Merci Olivia pour ton commentaire. Je suis ravie que mon expérience t’ai plu. Je voulais vraiment donner mon avis sur le sujets car on trouve de tout et n’importe quoi. Le respect des animaux est indispensable pour moi.
    Belle journée.

  3. Woh ! C’est trop beau ! J’adore les éléphants, je trouve ces animaux vraiment fascinants et trop beaux ! Merci de partager ces photos (qui me donnent trop envie ahah).
    Bisous, Pauline

  4. C’est vrai que c’est un moment très chouette. Je te souhaite de vivre des instants comme celui-ci. Belle journée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :